AUTOUR DE DINTILLAT

03/02/2017
AUTOUR DE DINTILLAT
DESCRIPTION DE L'ITINERAIRE 
 Extraits du livre de l'Abbé PEYRON : Histoire de "Vieil Brioude"
 
DINTILLAT : Ouvert sur la Ribeyre, un grand arbre sur le "couderc" que l'on dit être de Sully.
 
LE CHERLET : Posé sur les rochers qui surplombent d'un côté l'Allier et de l'autre le ruisseau du Monteil, c'était autrefois un ermitage.
 
COSTES-CIRGUES : Perché à "l'italienne" sur une montagne face à Vieille-brioude, le village domine la plaine de la Limagne barrée au Nord par la chaîne des Dômes et à l'est par les monts du Forez.
Costes-Cirgues possède quelques maisons moyennageuses avec leur "estre" (balcons à piliers bois" ; leurs matériaux proviendraient d'un ancien castel situé au lieu-dit "Mirabelle".
AU GRE DU CRICUIT
 
Le Métier  ou travail est une construction qui servait à attacher et à soulever les animaux de trait afin de les soigner et de les ferrer.
Chaque village en possède un dont l'ossature en bois est surmonté d'un toit en bois ou en tôle.
Les fers de vache se posaient à froid avec un minimum d'outillage ce qui permettait aux paysans de procéder eux-mêmes à ces opérations.
 
De la lentille à Dintillat : Le nom courant de la lentille connut une évolution au cours du temps. Dans sa "Flore du Département" en 1825, Arnaud évoquait la "lenquilha". Ainsi Dentilha s'est d'abord appelé Lentilac (1271) avant de devenir Lentillac (1379) puis Lentillat (1460), Dintilhac (1464) et Dintillat (1900).
 
L'escargot : (Hélix). Mollusque gastéropode pulmoné, l'escargot de Bourgogne était autrefois très présent dans les "paillas" et en bordure des chemins. Victime du progrès, il revient aujourd'hui coloniser les pentes en friche.
Enrobé de beurre persillé aux "Bonnes cuisines d'Auvergne" il fait le bonheur des gourmets et la renommée de la région.